Témoignage, cycle sous Utrogestan #2

Posté le 17 juillet 2017 par dans Essai bébé, examens médicaux fertilité, maman guide d'emploi

Coucou les loulous,

 

Voilà mon cycle sous Utro se termine et comme promis, je vous fait un compte rendu.

Donc depuis mon dernier post, je n’ai pas eu plus de désagréments ou symptômes que ça sauf à J8 et 9 du traitement, où 15 minutes après avoir pris le médicament, j’ai été prise de gros vertiges, pas le genre de vertiges où on a la tête qui tourne quand on se lève un peu trop rapidement, NON … Le genre de vertiges qui te donnent l’impression d’avoir été littéralement droguée, où tu ne peux même pas tenir debout, ni même lire car les lettres se mélangent devant tes yeux. J’ai eu vraiment peur, pour les deux fois, je me suis couchée, endormie puis le matin plus rien. J’ai contacté ma SF et elle m’a dit que ce n’était rien d’inquiétant et qu’on pouvait éventuellement diminuer la dose mais bon, comme il ne me restait que 2 jours, je n’ai rien changé.

 

Aujourd’hui, je suis à J30 de mon cycle, soit 4 jours après la dernière prise de l’Utro. Ces deux derniers jours mes SPM sont apparus mais pas de ventre gonflé ni même de migraine, juste les seins lourds ainsi que la poitrine et les mamelons plus douloureux que d’habitude avant mes règles. Normalement, mes seins commencent à tirailler après l’ovu et la douleur augmente durant les 15 derniers jours de mon cycle, lorsque cette sensation commence à diminuer en intensité mes règles sont imminentes et dès que les vilaines apparaissent la douleur disparait quasi instantanément.

Or ce mois ci, je n’ai pas eu mal aux seins sauf ces deux derniers jours (d’ailleurs je ne crois même pas avoir ovulé). Et mes règles sont apparues alors que la douleur n’a pas encore disparue, têtons sensibles et seins lourds et sensibles. Pour le moment, il s’agit plus de pertes rosées très très légères et vraiment claires. En temps normal, j’ai d’abord des pertes brunes (comme du sang séché) puis une heure après les vraies débarquent avec des crampes abdominales, là j’ai juste eu très mal aux reins et dans tout le bas du dos et une fois des pertes roses puis plus rien. J’attends demain de voir, peut être que ce traitement amoindrie la quantité du flux menstruel. En tout cas, j’espère qu’elles seront courtes car je suis malade (sorte d’angine) et ça me fatigue déjà énormément.

 

Sinon , je suis assez satisfaite puisque mon cycle a bien fait 30 jours (si ces pertes marquent bien le 1er jours de mes règles…) au lieu de mes 34 à 43 jours que j’ai connu ces 10 derniers mois. Maintenant, reste à savoir si, sans reprendre de la progestérone, mes cycles vont naturellement se raccourcir (dans l’idéal 28 à 30 jours maxxxxxx) et si, de ce fait, mon ovulation va avoir lieu plus tôt.

 

Il me reste encore juillet et août pour concevoir sans assistance médicale, ensuite c’est test + poussés (spermogramme, vérification des trompes, test de Humer…) pour éventuellement passer à une Stimu simple, puis IAC, puis FIV. j’espère réellement ne pas en arriver là mais si c’est le prix à payer pour porter et donner la vie, je n’hésiterais pas une seule seconde.

 

Je vous fait plein de gros bisous, vous souhaite un beau +, une belle grossesse et un superbe accouchement (ahhhh ça fait rêver ;-)

 

Mes impressions sous Utrogestan

Posté le 9 juillet 2017 par dans Essai bébé, examens médicaux fertilité, maman guide d'emploi

Hello,

 

Comme promis, je viens vous rapporter mes impressions, mon témoignage sous l’Utro. Aujourd’hui j’en suis à mon 6ème jour de prise. Pour rappel, je les prends par voie orale, chaque capsule fait 200 mg que je prends 1 fois par jour avant le coucher.

Les effets indésirables répertoriés sur la notice sont:

- Risque de somnolence ou de sensations vertigineuses fugaces apparaissant 1 à 3 heures après la prise du médicament: NON, je dors bien le soir mais je n’ai pas de vertiges et je ne somnole pas durant la journée.

- Modifications ou absence des règles: je ne peux pas encore le dire mais j’ai peur que ce soit parti pour un long cycle…

- Saignements entre les règles: NON, pour le moment rien de côté là.

 

A part ça, sur les forums, certaines disent avoir d’autres symptômes tels que:

- Gonflement du ventre: NON;

- Seins douloureux, sensibles ou tendus: NON, alors que normalement à cette période du cycle, j’ai déjà les seins lourds et poitrine sensible, ce qui annonce que mon Ovu est passée et que je suis en phase lutéale;

- Migraine ou maux de tête: NON;

- Nausées: OUI, énormément et surtout le matin mais je ne peux pas dire si c’est dû au médicament ou pas car je suis de nature très nauséeuse, particulièrement en phase lutéale également.

- Pertes plus abondantes et de meilleurs qualité: NON, je n’ai pas de pertes.

 

Ce que je crains, c’est que ça va être un cycle interminable car je ne pense pas avoir ovulé, d’autant plus que prendre ma temp ne servirait à rien vu que l’Utro peut faire varier la température corporelle ou alors mon cycle va être raccourci car ce serait des règles artificielles qui apparaitraient après l’arrêt du traitement, je ne sais pas. Je savais que ce serait un cycle « pause » car j’allais prendre l’Utro avant ovu et que donc ça bloquerait pour ce cycle. J’ai lu que je pouvais décaler la prise après avoir ovulé mais je n’ai pas voulu car le but de mon gygy est de raccourcir mes cycles (37 à 43 jours) pour arriver à 28-30 jours. J’ai donc commencé à J18 pour arrêter à J27 et espérais être réglée à J29. Je serais satisfaite du traitement si le cycle suivant, j’ovule naturellement vers J16 et que mes règles débarquent (ou pas) à J29 max.

 

Si j’ai d’autres symptômes qui surviennent, je vous tiendrai au courant.

Honnêtement, je ne pense pas que 1 seul cycle sous Utro à 200mg par jour et par voie orale puisse vraiment suffire à m’aider à tomber enceinte.

 

Je vous fais de gros bisous et vous souhaite plein de courage aux essayeuses.

XoXo

 

Ps: je continue aussi l’Inofolic mais je n’en parle pas car c’est juste comme l’acide folique (vitamine B9).

On passe aux choses sérieuses !!!

Posté le 3 juillet 2017 par dans Essai bébé, examens médicaux fertilité, maman guide d'emploi

Hello tout le monde,

 

Avant de commencer cet article, je tiens à remercier toutes les personnes qui m’envoient des mails pour m’encourager et partager leur expérience, je tiens aussi à vous dire que non ça ne me dérange absolument pas que vous me posiez des questions et que je réponds aux mails dès que je les lis, voilà <3

 

Le 23 juin 2017, on a passé le cap fatidique, la limite que je m’étais imposée des 1 an essai bébé, je suis donc aujourd’hui au C13 sans pilule et au C10 essai depuis ma FC. Le 18 j’ai donc appelé un gygy que j’avais vu en 2014 pour faire un check. Je suis allée chez lui car ma sage femme n’a pas les compétences requises pour les examens plus poussés en terme d’infertilité. J’ai eu un RDV rapidement le 23 juin pour 11h00, en réalité j’ai eu de la chance car il s’agissait d’une personne qui venait juste de décaler le sien (signe ?).

La consultation coûte 50 euros, il ne prend pas la carte vitale ou mutuelle, vous payez et il fait une feuille de soin, ensuite à toi les joies de l’administration, la paperasse et l’attente pour le remboursement, mais qu’importe. Sa salle d’attente est propre et il n’y a jamais de monde qui patiente car il est très ponctuel et prend 30 minutes entre chaque personne, tu n’as donc pas à croiser plein de ventres ronds, ce qui te rendrait évidemment tristounette.

 

Dans un premier temps, il a analysé les prises de sang et l’écho de contrôle que j’avais passé, il a posé quelques questions sur mon mari (absent): âge, habitude de vie, enfants… Je lui ai dit que j’avais arrêté la pilule il y a un an, que j’avais fait une FC et que je m’inquiétais car mes cycles étaient longs et que je trouvais que je n’avais pas assez de glaire et qu’il m’était difficile de repérer si j’ovulais ou non.

Il m’a confirmé que mes résultats de la prise de sang et de l’écho ne révélaient pas d’anomalie (ce que je savais déjà mais un deuxième avis est toujours appréciable). Ensuite, je suis passée sur la table d’examen, il a palpé mes seins RAS, mon col RAS, mes glaires RAS, il a fait une écho pelvienne, utérus RAS, il a même ajouté que c’était très propre, on a vu une « ligne » qui coupait l’utérus en deux, il m’a dit « perfecto » et enfin trompes et ovaires RAS. Selon lui mes ovaires sont un peu trop actifs d’où mes douleurs abdominales à n’importe quel moment du cycle, c’est aussi à cause d’eux que mes cycles sont à rallonges. Malgré ce premier check point sans soucis à déclarer, il a entendu ma détresse et ne m’a pas sorti le blabla habituel des docteurs du genre « vous êtes jeunes, il faut laisser faire la nature et votre mari a déjà eu des enfants, essayez de vous détendre, laissez faire la nature, on ne commence les examens qu’au bout de deux ans, la moyenne pour un couple c’est plutôt 18 mois…).

Non, lui il m’a dit qu’on allait commencer un premier traitement pour diminuer la durée des cycles, un cycle c’est entre 28 et 31 jours, pas plus ni moins. Une fois les cycles régulés, la grossesse devrait prendre. Il se donne trois mois, si fin Aout je ne suis pas enceinte, il ira chercher plus loin (je ne sais pas ce que ça veut dire mais je sais qu’au moins il ne me laisse pas tomber). Mon 1er traitement est le suivant:

- 1 mois d’inofolic,

- A la fin de la boite, je prends le relais avec 3 mois d’acide folique,

- 10 gélules d’Utrogestran de J17 à J27.

 

* L’inofolic:

INOFOLIC® CAPS est un complément alimentaire à la composition unique à base d’acide folique et de myo-inositol. Grâce à l’association de ces deux molécules, Inofolic® Caps est un allié de choix pour préparer et accompagner la grossesse.

acide-foliquePOSOLOGIE :

2 capsules par jour, en prise unique ou séparée.

INOFOLIC® CAPS peut être débuté dès le désir d’enfant et consommé pendant toute la durée de la grossesse.

1 Qu’est-ce que l’acide folique ?

L’acide folique, aussi appelé vitamine B9, est une vitamine appartenant à la famille des folates.

L’acide folique est nécessaire à différentes étapes de la vie et est particulièrement important chez la femme enceinte. En effet, la supplémentation en acide folique augmente le statut maternel en folates. Un faible statut en folates chez la mère augmente les risques d’apparition d’anomalies du tube neural chez le fœtus en développement. L’effet bénéfique est obtenu par  la consommation suivante

1 jour 400µg d’acide folique**

Pendant au moins un mois avant la conception et jusqu’à trois mois après la conception. En France, l’incidence moyenne des anomalies du tube neural est d’environ 1 grossesse sur 1000.(1)

MYO- INOSITOL

2 Qu’est ce que le myo-inositol ?

Le myo-inositol est une molécule qui appartient à la famille de l’inositol. Il est produit naturellement par le corps humain à partir du glucose au niveau du foie, des testicules, du cerveau et des reins.

Le myo-inositol est aussi retrouvé dans des aliments comme les agrumes, les noix, le riz, les poissons, les produits laitiers…

Myo-inositol

Le myo-inositol est présent dans la quasi-totalité de l’organisme à différentes concentrations mais est principalement retrouvé dans les ovaires (99%).

 

* Acide Folique:

Les folates sont nécessaires à la division et au maintien cellulaire. Un apport est donc crucial pendant les périodes de croissaPris sur Internetnce accélérée, comme l’enfance et la grossesse. La supplémentation en folates durant le premier trimestre de la grossesse diminuerait significativement le risque de certaines malformations. Les recommandations actuelles sont une supplémentation de 0,4 mg en folates avant la conception (au moins un mois avant et deux mois après) pour la prévention des anomalies de fermeture du tube neural. Le dosage peut être réévalué à la hausse (5 mg) pour les femmes ayant des antécédents d’AFTN (fente labiale, anomalies de fermeture du tube neural).

Cette supplémentation pourrait également diminuer, de manière faible, le risque de survenue d’une malformation cardiaque grave ainsi que celui de la survenue de troubles du spectre autistique.

 

 

* Utrogestan:

Indications thérapeutiques

Ce médicament est un traitement hormonal progestatif.

Il est indiqué dans les troubles liés à un déficit en progestérone:

Par voie orale:

·         en cas d’irrégularités du cycle dues à des troubles de l’ovulation,

·         de douleurs et troubles précédant les règles,

·         de douleurs et maladies bénignes du sein,

·         de saignements (saignements dus à un fibrome…),

·         dans le traitement de la ménopause (en complément d’un traitement estrogénique).

Par voie vaginale:

pour favoriser une grossesse notamment:

·         en cas d’avortement à répétition,

·         au cours des cycles de fécondation in vitro (FIV).

Dans toutes les autres indications d’un traitement par de la progestérone, la voie vaginale peut remplacer la voie orale en cas d’effets indésirables dus à la progestérone (somnolence, sensations vertigineuses).

Indications thérapeutiques

Ce médicament est un traitement hormonal progestatif.Utrogestan-200mg-650x401

Il est indiqué dans les troubles liés à un déficit en progestérone:

Par voie orale:

·         en cas d’irrégularités du cycle dues à des troubles de l’ovulation,

·         de douleurs et troubles précédant les règles,

·         de douleurs et maladies bénignes du sein,

·         de saignements (saignements dus à un fibrome…),

·         dans le traitement de la ménopause (en complément d’un traitement estrogénique).

Par voie vaginale:

pour favoriser une grossesse notamment:

·         en cas d’avortement à répétition,

·         au cours des cycles de fécondation in vitro (FIV).

Dans toutes les autres indications d’un traitement par de la progestérone, la voie vaginale peut remplacer la voie orale en cas d’effets indésirables dus à la progestérone (somnolence, sensations vertigineuses).

 

Voilà, comme vous pouvez le comprendre, ce ne sont pas des médicaments qui aident à tomber enceinte mais qui favorisent le terrain. Pour l’instant j’en suis qu’à l’inofolic, l’acide folique je connais déjà vu que j’en prends depuis un an et l’utrogestan, je commence demain. Ce cycle est un cycle « pause » puisque je vais devoir prendre l’Utro avant ovulation et l’Utro bloque l’ovulation si il est prit avant puisqu’il est composé d’hormones de synthèse qu’une femme sécrète en 2ème partie, et les règles surviennent dès qu’on arrête d’en prendre (un peu comme avec la pilule). Je vais donc prendre l’Utro de J18 à J27 —> arrêt —> et logiquement règles 1 ou 2 jours après soit J28 ou J29 et de là mon cycle devrait devenir plus court avec une ovulation vers J14.

Gygy m’a bien dit si 5 jours de retard en prenant en moyenne un cycle de 30 jours, je fais un test. Le traitement doit être pris jusqu’au bout, règles ou pas, grossesse ou pas. Rapports sexuels tous les deux jours et tous les jours en période ovu, pas de cigarettes ni alcool, diminution de la caféine, manger sainement avec 3 produits laitiers par jour, 5 fruits ou légumes par jour, au moins 1 fois par semaine du poisson et éviter les plats trop épicés, gras et sucrés.

J’appréhende un peu car les filles des fofo relatent que l’Utro donne tous les symptômes de grossesse: migraine, nausées, diarrhée, constipation, ballonnement, fatigue, seins douloureux, ventre gonflé…

Et pour finir, la boite d’inofolic n’est pas remboursée et elle coûte en moyenne 30 euros. J’ai pu lire aussi qu’il avait des effets sur les femmes qui étaient OPK.

Je vous tiens au courant, de tous, symptômes, sensations et résultat. Sur ceux et après ce long roman je vous laisse! Grossesse 2017, on croise les doigts bien forts.

XoXo

 

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus